ATTENTATS DU 11 SEPTEMBRE: LA CONTRE-ENQUÊTE (Partie 42)

Publié le par Scaramouche

Le nombre des victimes du WTC chiffrées dans le rapport de la Commission, ne correspond pas, par rapport au nombre total des victimes du 11 septembre.

Officiellement, le rapport de la Commission d'enquête publié trois ans après les attentats, fera le décompte des victimes comme suit:

"Le 11 septembre, le pays a subi la pire perte en vies humaines résultant d'une attaque hostile effectuée sur son territoire de toute son histoire: 2973 morts. Les pompiers de New York ont perdu 343 d'entre eux...". "La police de l'autorité portuaire (PAPD) a perdu 37 hommes...". "La police de New York (NYPD) a perdu 23 de ses membres...". (page 311 version US et 365 version Française).

"...Un maximum de 2152 personnes ont péri dans le complexe du WTC qui n'étaient pas 1) des secouristes appartenant aux pompiers ou à la police, 2) du personnel de sécurité ou de sécurité anti-incendies du WTC ou d'entreprises privées, 3) des particuliers qui sont spontanément venus porter secours aux victimes après les impacts des avions, 4) à bord des deux appareils qui se sont écrasés contre les tours jumelles. Sur ce nombre total de victimes, 2052 personnes travaillaient dans les bureaux, soit 95,35%, 1942 (94,64%) au niveau ou au-dessus des zones d'impact respectives des tours jumelles; seules 110 (5,36%) des personnes qui ont péri étaient en activité en dessous de la zone d'impact." (page 316 version US et 368-369 version Française).

On notera la manière avec laquelle la Commission procède, en ne donnant en fait pas de chiffres précis, concernant le personnel de sécurité ou de sécurité anti-incendie et les particuliers, qui ne sont pas dans le "maximum de 2152 personnes", qui "ont péri dans le complexe du WTC" (au lieu de faire un décompte exact d'après le chiffre total, par les différentes catégories de victimes). Ce qui fait qu'il nous faudra déterminer ce chiffre nous-mêmes par la suite.
Nous remarquons une différence de 100 personnes (2152-2052). Puisque 
comme le dit le rapport: "Un maximum de 2152 personnes ont péri dans le complexe du WTC" et "...Sur ce nombre total de victimes, 2052 personnes travaillaient dans les bureaux". Cent personnes qui ne font pas partie de celles qui sont enumérées, ces dernières étant exclu du décompte du "maximum de 2152 personnes" et qui ne sont pas non plus des employés travaillant dans les bureaux. De plus, si nous pouvions en douter, l'indication du pourcentage de 95,35% de 2152 nous le prouve.

Et concernant le Pentagone et le Vol 77: "...Les 64 occupants de l'appareil sont tués, plus 125 personnes qui se trouvent à l'intérieur du Pentagone (70 civils et 55 militaires)..." (page 314 version US et 366 version Française).

 

Donc cela nous donne un décompte de victimes officielles du 11 septembre comme ceci:

Vol 11: 81 passagers, 2 pilotes, 9 membres d'équipage, moins les 5 "pirates de l'air", 87 personnes au total.
Vol 175: 56 passagers, 2 pilotes, 7 membres d'équipage, moins les 5 "pirates de l'air", 60 personnes au total.
Vol 77: 58 passagers, 2 pilotes, 4 membres d'équipage, moins les 5 "pirates de l'air", 59 personnes au total.
Vol 93: 37
 passagers, 2 pilotes, 5 membres d'équipage, moins les 4 "pirates de l'air", 40 personnes au total.

Ce qui fait un total de 246 passagers, pilotes et membres d'équipage (en ajoutant les 19 "pirates de l'air", 265 personnes se trouvent officiellement dans les quatres avions).

Employés de bureau du WTC: 2052
Personnel de sécurité ou de sécurité anti-incendie et les particuliers présents au WTC: le chiffre n'est pas indiqué dans le rapport (nous allons le trouver avec ce décompte).

Pompiers (FDNY): 343
Policiers de la ville de New York (NYPD): 23
Police de l'autorité portuaire (PAPD): 37

Pentagone: 125 (55 militaires et 70 civils).

Total des victimes chiffrées dans le rapport (mis à part les 19 "terroristes"): 2826.

 

Et le rapport donne un chiffre total de 2973 morts en tout. Donc si l'on fait la différence (2973-2826=147), cela nous donne 147 personnes qui seraient donc d'après le rapport des membres "du personnel de sécurité ou de sécurité anti-incendies du WTC ou d'entreprises privées" et "des particuliers qui sont spontanément venus porter secours aux victimes après les impacts des avions". Donc pour le WTC, mis à part les occupants des deux avions, un total confondu de 2602 victimes. Ce chiffre est confirmé par la note n°188 page 552, qui précise que "concernant le nombre de certificats de décès délivrés par le bureau du medecin légiste de la ville de New York, les attaques au WTC ont tués 2749 non terroristes, y compris les occupants non terroristes des avions détournés." (d'après la "liste des victimes du WTC" au 9 juillet 2004). Donc, 2749-87-60=2602. Notre chiffre se trouve donc être exact.

 

Où l'on découvre cent victimes supplémentaires, par rapport au chiffre officiel.

Et là, il y a un problème, si l'on veut retrouver le nombre total des victimes. Si l'on ajoute ceux (passagers et membres d'équipage des deux avions, pompiers, policiers, Personnel de sécurité ou de sécurité anti-incendie et les particuliers) qui ne font pas partie des victimes comptabilisées dans le "maximum de 2152 personnes ayant péri dans le complexe du WTC", d'après le décompte tel qu'il est présenté dans le rapport, et les victimes des deux autres avions et du Pentagone, pour reconstituer le nombre total des victimes du 11 septembre (qui devrait normalement bien-sûr correspondre) cela donne: 2152+87+60+343+23+37+147+59+40+125=3073. Le chiffre ne correspond pas au chiffre officiel de 2973 morts total donné dans le rapport. Il y a une différence de 100 victimes en plus.

Donc, après avoir retrouvé le chiffre des victimes du personnel de sécurité ou de sécurité anti-incendie et les particuliers, qui est de 147 personnes, si l'on reconstitue par la suite le nombre de victimes totales, nous avons un excédent de 100 victimes. Il est intéressant de constater que, en reconstituant le total, d'après le nombre de victimes chiffrées dans le rapport, on ne peut pas connaitre le nombre exact des victimes du 11 septembre. Et que nous avons 100 victimes supplémentaires, dont l'origine et l'identité sont inconnues. 

 

147 personnes, non chiffrées et non inclu parmi les personnes ayant péri dans le complexe du WTC et 100 personnes, n'étant pas comptabilisées dans le nombre total des victimes du 11 septembre, d'après le rapport: Et si la Commission savait ?

Nous avons 2602 personnes qui ont péri dans le WTC (mis à part les occupants des avions) et 2749 non terroristes, tués au WTC (incluant les occupants des deux avions). Cela fait une différence de 147 personnes (le nombre de passagers et membres d'équipage des Vols 11 et 175, 87 et 60 personnes).
Le nombre de passagers et membres d'équipage des Vol 11 et 175 (censés s'être écrasé sur le WTC) correspond parfaitement au nombre qui n'est pas indiqué dans le rapport. Et ce chiffre se rapporte à 147
 personnes qui n'ont pas "péri dans le complexe du WTC" et "qui n'étaient pas... à bord des deux appareils qui se sont écrasés contre les tours jumelles". Implicitement, le fait de ne pas mentionner ce chiffre de 147 personnes dans le rapport, tout comme la manière de présenter le décompte des victimes, cela voudrait-il dire que certains membres de la Commission, sauraient parfaitement qu'il ne se trouve personne, dans les deux avions qui heurtent les tours ?

Pour l'autre chiffre de 100 victimes, qui lui non-plus n'est pas chiffré précisément dans le rapport, il est extrêmement proche du chiffre de 99 passagers et membres d'équipage, se trouvant dans les Vols 77 et 93. Et nous trouvons cent personnes en plus, qui dans le rapport, n'apparaissent pas dans le nombre total des victimes du 11 septembre. Et d'après le rapport lui-même, ceux-ci ne sont: ni des pompiers, ni des policiers, ni des membres du personnel de sécurité du WTC, ni des particuliers, ni les occupants des Vol 11 et 175, ni des employés qui travaillaient dans les bureaux. Ces indications correspondent parfaitement aux passagers et membres d'équipage des Vol 77 et 93.

Sans oublier que la Commission ne tient pas non plus compte des pirates de l'air, dans son décompte des victimes. Ce qui est normal pour des terroristes, mais qui pourrait vouloir dire aussi, que la Commission sait qu'ils ne sont pas non plus morts dans les attentats, donc qu'ils ne se trouvaient pas non plus dans les vol 11, 175, 77 et 93, censés s'être écrasés.

Tout se passe, si l'on arrive à "lire entre les lignes", comme si la Commission savait en fait parfaitement que les passagers et membres d'équipage des quatre vols du 11 septembre, ne se trouvaient pas dans les avions qui s'écrasent, en ne les considérant pas, d'un côté, comme des victimes ayant péri au WTC et de l'autre, ne les considérant pas comme des victimes des attentats du 11 septembre. Et concernant les 100 victimes supplémentaires, il y aurait aussi la possibilité qu'il pourrait peut-être s'agir des victimes du WTC n°7. Officiellement, il n'y a pas eu de morts, mais l'on sait par deux témoins, qu'il y a bien eu des victimes dans le bâtiment n°7. Et le rapport ne désigne pas uniquement les tours 1 et 2 du WTC, mais bien "le complexe du WTC" (et bien-sûr, le WTC 7 en fait partie) (1).

Cela confirmerait ce que nous avons découvert jusqu'à maintenant. Que les pirates de l'air d'Al Qaïda ne se trouvent pas dans les avions (donc que ce n'est pas eux qui les détournent), que les passagers et membres d'équipage ne se trouvent pas dans les avions qui s'écrasent officiellement (donc, que les vols auraient bien été détourné pour les faire se poser et leurs occupants, récupérés par les autorités). Donc que les quatre vols sont bien détournés, mais pas par Al Qaïda et non pour les faire s'écraser. Et au passage, que la Commission tiendrait aussi compte des victimes du WTC n°7, mais sans l'expliquer, ni le dire clairement.

Comme nous l'avons déjà vu, ce ne serait pas la première fois que nous aurions des indications, comme quoi la Commission en sait beaucoup plus que ce qu'elle en dit. Et qu'en fait, elle ne peut s'empêcher de tenir compte de ce qu'elle sait - donc de ce qu'elle cache - pour rédiger son rapport. On remarquera d'ailleurs que pour donner le chiffre total des victimes des attentats, la Commissiont écrit "Le 11 septembre, le pays a subi la pire perte en vies humaines résultant d'une attaque hostile effectuée sur son territoire...". "attaque hostile", ce qui est un pléonasme (il est rare qu'une attaque soit amicale). Il est étonnant que la Commission n'utilise pas le terme d'une "attaque terroriste", alors que le reste du temps elle ne s'en prive pas. 

Dans la consultation des articles de journaux dans les semaines qui suivront les attentats et plus curieusement, même dans les années qui suivront, on remarque une chose étrange, c'est que le nombre de victimes présentent dans le WTC, change continuellement et de plus il sera augmenté.

 

Le nombre total des victimes au WTC, a été augmenté dès le début, et il n'est jamais le même.

Dans les semaines qui suivront, les journaux donneront un nombre de victimes pour le WTC, beaucoup plus élevé, avec le chiffre de "au moins 4700 disparus" (New York Times du 15 septembre 2001, lien, link). Puis qui sera de près du double avec 5422 personnes portées disparues (New York Times du 20 septembre 2001, lien, link). Et un article du même quotidien, quatre jours plus tard, donnera le chiffre de 6453 disparus ! (New York Times du 24 septembre 2001, lien, link). Comment y a-t-il pu y avoir une pareille erreur dans le nombre des personnes portées disparues et qui se trouvaient dans les tours jumelles ?

Les entreprises ayant des bureaux dans le WTC avaient bien-sûr fait le décompte des disparus dès le soir même et durant les jours qui ont suivi. Cela donnait au 15 septembre (New York Times du 14 septembre 2001, lien, link, du 15 septembre 2001, lien, link et du 16 septembre 2001, lien, link):

 

Dans le WTC 1, la tour Nord:

Empire Blue Cross/Blue Shield: 8 disparus sur 1914 employés. Bureaux aux étages 17,19,20, 23,24,27 et 31 (décompte établit le 14/09/2001 à 2h30 du matin). Le décompte du 14 septembre dénombrait 8 disparus, le chiffre passera deux jours après, à 9 disparus;

Marsh & McLennan Company: 700 disparus sur 1700 employés. Bureaux aux étages 93 à 100 (décompte établit le 12/09/2001 à 2h30 du matin). Le décompte du 12 septembre dénombrait 700 disparus, le chiffre passera quatre jours plus tard, à 300 disparus;

Fed Alger Management: 38 disparus sur 55 employés. 

Cantor Fitzgerald: 320 disparus sur 1000 employés. Bureaux aux étages 101,103,104 et 105 (décompte établit le 13/09/2001 à 4h30 du matin). Le décompte du 15 septembre dénombrait 320 disparus, le chiffre passera le lendemain, à 600 disparus;

Carr Futures: 1 mort et 69 disparus sur 141 employés.

Ohrenstein & Brown: 2 disparus sur 91 employés. Bureaux à l'étage 85.

Network Plus: Les 81 employés sont sains et saufs. Bureaux à l'étage 81.

Autorité portuaire de New York et du New Jersey: 70 disparus sur plus de 2000 employés. Bureaux aux étages 43,44, 52, 77, 82, 86, 88 et 61 à 74. 

Dai-Ichi Kangyo Bank: Les 300 employés sont sains et saufs. Bureaux aux étages 48 à 50.

Sidley Austin Brown & Wood: 600 employés disparus (décompte établit le 13/09/2001 à 4h00 du matin). Le décompte du 13 septembre dénombrait 600 disparus, le chiffre passera trois jours après, à 1 disparu sur 600 employés;

Lehman Brothers: Le nombre d'employés disparus est indéterminé sur 600 employés (décompte établit le 13/09/2001 à 15h30)Le nombre de disparus au 13 septembre était indéterminé, le chiffre sera le 16 septembre, de 1 disparu sur 618 employés.

Bank Of America - 8 disparus sur plus de 400 employés (décompte établit le 13/09/2001 à 17h30). Le décompte du 13 septembre dénombrait 8 disparus, le chiffre passera trois jours après, à 4 disparus sur plus de 400 employés;

ICAP: 2 employés disparus. Bureaux aux étages 25 et 26 (ils avaient aussi des bureaux à l'étage 55 de la tour Sud). (décompte établit le 12/09/2001). Le décompte du 12 septembre dénombrait 2 disparus, le chiffre passera quatre jours plus tard, à 1 disparu sur 750 employés;

Kemper Insurance: Aucun disparus, tous les employés ont été évacués et sont sains et saufs. 

 

Dans le WTC 2, la tour Sud:

Morgan Stanley: Moins de 40 employés disparus sur environ 3.500. Bureaux répartis sur 22 étages entre les niveaux 43 à 74 du WTC 2 (la société a aussi des bureaux dans le WTC 5) (décompte établit le 13/09/2001 à 15h30);

Washovia/First Union: Quelques disparus sur 48 employés. Bureaux aux étages 47 (décompte établit le 13/09/2001). Le décompte du 13 septembre dénombrait "quelques disparus" sur 48 employés", trois jours plus tard, les 48 employés seront retrouvés vivants;

Keefe, Bruyette & Woods: 69 disparus sur 170 employés. Bureaux aux étages 85, 88 et 89 (décompte établit le 13/09/2001). Le décompte du 13 septembre dénombrait 69 disparus sur 170 employés, trois jours plus tard il sera de 67 disparus sur 171 employés. 

Sandler Oneill Partners: 69 disparus sur 168 employés. Bureaux aux étages 104 (décompte établit le 13/09/2001 à 3h30 du matin). Le décompte du 13 septembre dénombrait 69 disparus sur 168 employés, il passera ensuite à 64 disparus sur 177 employés;

AON: La majorité des 1100 employés ont été retrouvés vivants;

Fiduciary Trust Company International: 90 disparus sur 695 employés. Bureaux aux étages 94 à 97.

American Bureau of Shipping: Les 16 employés sont retrouvés sains et saufs.

N.Y. State Dept. of Taxation and Finance: 40 disparus sur 222 employés.

Harris Beach: Les 113 employés sont retrouvés sains et saufs.

Oppenheimer Funds: Aucun disparus, les 598 employés ont été évacués et sont sains et saufs. Bureaux aux étages 31 à 34 et 37. 

Thacher Proffitt & Wood: Aucun disparus, tous les employés ont été évacués et sont sains et saufs; 

Fireman's Fund: Tous les employés sont sains et saufs. Bureaux aux étages 47 et 48.

Frenkel & Co: Tous les employés sont sains et saufs. Bureaux aux étages 36 et 35.

Euro Broker/Maxcor Financial Group: 1 mort et 59 disparus sur 285 employés.

Bridge Information System: Tous les employés sont sains et saufs (3 blessés légers).

Sun Microsystem Technology: Les 300 employés sont sains et saufs.

Scor US: Les 120 employés sont sains et saufs. Bureaux aux étages 23 et 24.

ICAP: 2 employés disparus. Bureaux aux étages 25 et 26 (ils avaient aussi des bureaux aux étages 25 et 26 de la tour Nord). (décompte établit le 12/09/2001). Le décompte du 12 septembre dénombrait 2 disparus, le chiffre passera quatre jours plus tard, à 1 disparu sur 750 employés.

Fuji Bank: 12 disparus sur 125. Bureaux aux étages 26 et répartis entre les étages 79 à 82. Le décompte du 15 septembre dénombre 12 disparus sur 125, le chiffre passera quatre jours après, à 62 disparus sur 625 employés environ;

Washington Group International: Le décompte des disparus n'était pas disponible au 14 septembre. Bureaux à l'étage 91. Le chiffre sera le 16 septembre, de 13 disparus sur 190 employés. 

 

Ce qui nous fait un total au 15 septembre, de 2200 employés disparus environs (certains chiffres sont approximatifs), d'après le décompte partiel des entreprises présentent dans le WTC (la Commission donne "un maximum de 2152 personnes").
Mais en comparant le décompte réalisé par les sociétés du WTC les 12,13,14 et 15 septembre, avec celui du 16 septembre (New York Times du 16 septembre 2001, lien, link), on remarque que les chiffres ne sont alors plus les mêmes, à seulement quelques jours d'intervalle.

Cela donne un total révisé, de 1530 employés disparus environ et 2 victimes confirmées, d'après le décompte partiel des entreprises du WTC au 16 septembre. A part Cantor Fitzgerald et Fuji Bank pour lesquelles les chiffres ont augmenté, pour les autres, ils sont tous à la baisse avec plus de 600 disparus en moins. Alors, pourquoi continuer à parler de plusieurs milliers de disparus, de l'ordre de cinq mille ou six mille, pour les employés du WTC ?

Comme nous le verrons (même si le décompte du 16 septembre se rapproche du chiffre réel), la majorité des chiffres fournis par les entreprises sont en fait erronés. Mais cela n'explique pas tout, sur le fait que nous ayons régulièrement autant de différences dans le nombre de personnes mortes dans le WTC. Ce que l'on peut constater, c'est que le nombre de victimes a été en fait constamment augmenté, dès le début. Les médias auraient dû donner le chiffre de "plus de deux mille". Mais ils doubleront et tripleront ce chiffre (quand le chiffre se rapprochera du vrai chiffre, il continuera malgré tout à être continuellement augmenté par la suite). Et un article de USA Today du 21 décembre 2001 (lien, link) le reconnaitra en écrivant:

"Le nombre de morts a été surestimé. Le chiffre réel de morts est d'environ 2.800, y compris les secouristes et les 157 personnes dans les deux avions [le journal compte les dix pirates de l'air]. L'estimation officielle du Departement de la police de New York a chuté le 24 septembre de 6649 à 3011 le 18 décembre. Il continue de baisser alors que la police se charge de supprimer les doublons et les personnes inexactes portées disparues dans les rapports". 

Et ce n'est pas tout. L'article dira également que:

"Les bâtiments étaient à moitié vides lorsque les avions ont frappé. USA TODAY estime que 5.000 à 7.000 personnes se trouvaient dans chaque tour lorsque l'attaque a commencé. Les premières estimations variaient de 10.000 à 25.000 par tour. Mais les décomptes des entreprises montrent que de nombreux bureaux étaient vides à 8h46. Il y avait peu de touristes, et la terrasse d'observation n'avait pas été prévu pour ouvrir avant 9h30".

Cela contredit ce que dit le rapport de la Commission: "L'insitut national des standards et des technologies a fourni une première estimation du nombre de personnes qui se trouvaient dans le complexe du WTC à partir de 8h46 le 11 septembre: en l'occurrence entre 16400 et 18800" (page 316 version US et 368 version Française). 

USA Today indique aussi que 1434 personnes ont trouvé la mort dans la tour nord et 599 dans la tour sud. Dont 147 personnes dont la position exacte n'a pas pu être déterminée (serait-ce nos 147 des services de sécurité et de sécurité anti-incendie ?). Le total (1434+599=2053) est quasiment identique à celui du rapport ("2052 personnes travaillaient dans les bureaux"). Comment le NIST et la Commission ont-ils pu donner une estimation aussi erronée concernant le nombre de personnes se trouvant dans les tours (variant du double au triple !) trois ans après les attentats, alors que le journal USA Today trouvera seulement trois mois plus tard par ses propres estimations, le nombre des personnes ayant trouvé la mort dans les tours jumelles ? (A une personne près, le chiffre exact qui figurera dans le rapport final). On voit bien que, même trois ans plus tard en 2004, la Commission continuera à entretenir une augmentation des chiffres, dans sa présentation des choses.

Un autre article un an après, indiquera lui d'après les estimations de USA Today, un total de 2803 personnes qui sont mortes ou portées disparues au WTC (USA Today du 2 septembre 2002, lien, link). Nous avons encore une différence, avec près de 201 personnes en plus (d'après notre décompte de 2602). Et même si USA Today tient compte des occupants des deux avions et des policiers et des pompiers, cela ne correspond pas (2803-157-403=2243). Cela fait 2243 employés du WTC (91 personnes en plus), alors que le rapport mentionne "un maximum de 2152". Et en se basant sur les chiffres donnés dans l'article du 21 décembre (1434+599+157+403=2593), nous avons encore une différence de 210 personnes en plus (2803-2593=210). Après s'être approché de la vérité dans l'article du 21 décembre, la fluctuation des chiffres reprendra de plus belle.

Et les listes de noms des victimes comporteront des erreurs, comme le précise un additif du 20 septembre à l'article du New York Times du 16 septembre 2001. En donnant les noms de 39 personnes confirmées comme mortes au WTC, il y aura le nom du père d'une des victimes, un parent qui n'avait jamais travaillé au WTC et qui était toujours en vie. Et il ne sera pas le seul.

 

Des personnes considérées comme étant disparues dans le WTC, seront retrouvées bien vivantes par la police de New York, un an plus tard.

Fait qui parait incroyable et pourtant parfaitement authentique. Cette information transmise par l'agence Associated Press, sera donnée par le bureau du médecin légiste de la police du district de New York (CNN du 8 octobre 2002, lienlink).

Trois personnes seront découvertes être en vie, elles avaient été retrouvées par la police en l'espace de trois semaines (mi septembre-début octobre 2002). Elles ont été ensuite retirées de la liste des personnes portées disparues, ont indiquées les autorités.

Ces trois personnes - dont les noms avaient même été lus à haute voix lors de la cérémonie de commémoration le 11 septembre à Ground Zero - sont:
Maria Bengochea, habitante de Manhattan, Nikola Lampley et Germaan Castillo Garcia, tous les deux habitants à Brooklyn.

Les proches de Bengochea et Lampley ont déclaré à CNN le mois dernier que ces noms se sont retrouvés par erreur sur la liste des disparus.

Lampley, 24 ans, a travaillé près du World Trade Center. "Elle est vivante", a déclaré son père Clifton, dans un entretien téléphonique.

Bengochea, 47 ans, une femme de ménage originaire du Guatemala, est elle aussi vivante, a déclaré son fils Ruben, joint par téléphone à l'appartement familial.

Et parmi les personnes, inscrites à tort sur la liste des victimes du WTC, on s'apercevra plus tard qu'il y aura aussi Peter Montoulieu, 44 ans, de la Floride, dont le nom lui-aussi avait été lu lors de la cérémonie commémorative de 2002.

Les autorités ont également déterminé qu'une autre personne, nommé Gracelda James, était en fait la même personne que Priscilla James, un nom qui était déjà sur la liste (il y aurait donc eu confusion, et une même personne elle-aussi portée disparu, aurait alors été comptabilisée deux fois).

Donc, d'après le médecin légiste de New York, suite à la découverte de ces quatre personnes et d'une confusion de nom, le 8 octobre 2002, le chiffre des disparus pour le WTC est alors ramené à 2797 personnes (1411 victimes identifiées, 1059 toujours portées disparues, et pour les 327 restantes, les familles recevront un certificat de décès sans que aucun reste humain correspondant et identifiable n'ait été retrouvé). 

L'article dira aussi que le premier chiffre de disparus donné par la mairie de New York (plus de 6700), était dû au grand nombre de rapports érronés, mentionnant des personnes considérées comme disparues, alors qu'elles ne l'étaient pas. Et que la police cherchait à rectifier les erreurs en enquêtant sur les disparus. Mais une chose est tout-de-même difficilement explicable: Comment peut-on faire une telle erreur en indiquant près de quatre mille personnes mortes sur les listes, alors qu'elles sont bien vivantes ?

Avec ces quatre personnes (Maria Bengochea, Nikola Lampley, Germaan Castillo Garcia, et Peter Montoulieu), déclarées mortes dans les attentats du WTC, et seront en fait retrouvées et confirmées être toujours en vie; si l'on ajoute l'autre personne comptabilisée par erreur deux fois, cela fait que sur cinq personnes retirées de la liste des disparus, quatre étaient en fait toujours vivantes. 

 

Combien de victimes dans les attentats du 11 septembre ?

Le mémorial mentionne sur ses plaques, 2983 victimes - 2977 du 11 septembre 2001 et 6 de l'attentat de 1993 (ABC News du 11 septembre 2011, lien, link). Le site du Mémorial (www.memorial.gov) ne donne pas de chiffre précis et se contente de marquer "Ce sont près de 3000 noms tels qu'ils apparaissent et sont inscrits".
Une chose assez étonnante, concernant le mémorial. Alors que l'on aurait pu s'attendre à ce que les victimes soient inscrites par ordre alphabétique, leur place sur les plaques a été défini par un algorithme mathématique, inventé par Jer Thorp, avec le cabinet des projets locaux de New York (link). Selon l'architecte Michael Arad, la meilleure façon de définir les noms semblait être celle qui ne favoriserait pas certaine personne plutôt que d'autre, les noms sont donc classés selon les groupes et leurs relations avec un autre (news.cnet.com du 11 septembre 2001, lien, link).

Et alors que le rapport donne le chiffre officiel de 2973 morts au total pour les attentats du 11 septembre (mis à part les 19 "pirates de l'air"); Un article de CNN sur l'inauguration du mémorial à l'emplacement des anciennes tours jumelles, écrira "le nombre total des Morts de New York, de Washington et en Pennsylvanie est de 2977", et "2753 personnes sont mortes" dans les deux avions quand ils se sont écrasés et des suites de l'écroulement du WTC (CNN du 13 septembre 2011, lien, link). Cela se rapproche de notre chiffre d'un peu plus de 2600 morts au WTC, si l'on soustrait les passagers et membres d'équipage des deux avions (2753-147= 2606), mais 2606 ne fait pas 2602.

Alors, d'où viennent ces 4 personnes supplémentaires ? 
La raison est que des personnes qui avaient été prises dans la poussière suite à l'effondrement du WTC, et auront des problèmes de santé (principalement pulmonaires), ont été ajoutées à la liste des victimes ayant péri dans les attentats du 11 septembre et auront leurs noms sur le mémorial. J'ai identifié ces quatre personnes, qui sont: David W. Bernard, décédé en décembre 2001; Felicia Dunn Jones, décédée en 2002; Leon Bernard Hayward, décédé en 2008 et Jerry J. Borg, décédé en 2010 (www.nbcnewyork.com du 17 juin 2001, lien, link).
Cela veut dire que dans les années à venir, le nombre des victimes du 11 septembre continuera probablement d'augmenter. 

 

(1) Pour plus d'informations, voir "Attentats du 11 septembre: La contre-enquête (Partie 34).

 

Sources:
"11 septembre - Rapport de la Commission d'enquête - Rapport final de la Commission nationale sur les attaques terroristes contre les Etats-Unis", (édition Française), Editions des Equateurs; 

www.commission9-11.gov;
www.govinfo.library.unt.edu;
www.911memorial.org.