ENDETTEMENT DE LA FRANCE: LES CAUSES ET SES CONSEQUENCES

Publié le par Scaramouche

La principale cause de l'endettement de notre pays est la loi du 3 janvier 1973.

On parle beaucoup de la dette de la France depuis la crise de 2008. Et si plusieurs personnalités politiques (Marine Le Pen, Nicolas Dupont Aignan, Jean Luc Mélenchon, Michel Rocart...) ont révélé publiquement l'existence de cette loi à l'occasion de différentes émissions, il faut l'étudier en profondeur, pour bien comprendre toutes ses implications économiques, sociales et politiques.

A la demande du journaliste économique et éditeur Pierre Jovanovic, Pierre-Yves Rougeyron a enquêté sur cette fameuse loi et les circonstances de sa mise en application, et surtout de ses conséquences désastreuses pour les Français. Au cours de ses investigations, il apprendra que le "père" de l'Europe, Jean Monnet, était en fait un agent de la CIA, payé par les Américains. Que la nouvelle génération des responsables placés à la tête des corps constitués, étaient tous majoritairement de fervents "anti-français", qui haïssaient De Gaulle. Et que le choix de la "variable d'ajustement" économique au début des années soixante-dix a délibérément été celui du chômage de masse, au détriment de celle de la dévaluation de la monnaie.

L'obligation d'emprunter aux banques privées et de payer des intérêts, et de ne plus pouvoir emprunter à la banque centrale qu'était la Banque de France, sera repris pour tous les pays de l'Union Européenne dans le traité de Maastricht, puis dans le traité de Lisbonne. Etendant dès lors cette loi à l'ensemble des pays Européens et aux futurs entrants dans l'Union Européenne. A partir de ce moment, non seulement les pays n'ont plus la maitrise de leur monnaie (qui n'est même plus nationale, puisque celle-ci est devenue commune avec l'Euro), mais s'endettent de plus en plus. 

La loi du 3 janvier 1973, votée sous Pompidou et mise en place par Giscard d'Estain alors ministre des finances, aura comme conséquence que la France pour commencer, et puis les autres pays faisant partie de l'UE à partir de 1992, deviendront les débiteurs des établissement financiers privés. Les banques privées devenant les créanciers de la majorité des pays Européens, auront alors non seulement un moyen de pression considérable, mais suite à la crise de 2008, placeront d'anciens responsables de leurs institutions à la tête de plusieurs pays comme la Grèce, l'Italie ou l'Espagne. 

Cela a provoqué comme conséquence, que les pays les plus en difficulté se retrouvent tous les uns après les autres, dirigés par anciens de grandes banques privés. Placés à leur tête de façon unilatérale sans vote ni élection, par Bruxelles.

Voici trois vidéos: 

La première de presque cinquante minutes, expose l'enquête de Pierre-Yves Rougeyron pour son livre. Elle permet de connaitre l'essentiel de ce qu'il y a à savoir; la seconde va déjà beaucoup plus en profondeur, en nous donnant encore plus d'informations; et la troisième - la plus longue de près de deux heures trente - est sans doute la plus complète.